Vaud est le champion de la taxation du capital de retraite

Dans le canton de Vaud, en vertu de l’article 49 de la loi sur les impôts directs cantonaux (LI), lorsqu’un contribuable qui arrive à l’âge de la retraite retire un capital de prévoyance (2ème ou 3ème pilier), celui-ci est imposé à hauteur du tiers du taux ordinaire sur le revenu, indépendamment des autres revenus.

Le canton de Vaud est clairement le plus cher dans toute la Suisse. Ainsi, lors du retrait d’un capital de prévoyance de 500'000 francs, un retraité marié domicilié à Lausanne devra s’acquitter d’un montant d’impôt supérieur de plus de 77% à celui qu’un retraité marié domicilié à Zurich doit verser.

Une imposition plus clémente inciterait les personnes actives sur le professionnel à constituer un capital de prévoyance au travers de rachats dans la caisse de pension ou de la constitution d’un troisième pilier. Elle présenterait aussi l’avantage d’augmenter le pouvoir d’achat des retraitées et des retraités, ce qui aurait des répercussions favorables pour l’économie locale.

Année après année, diverses enquêtes révèlent que la prévoyance vieillesse est l’une des principales préoccupations des Suissesses et des Suisses. Dans ces conditions, l’imposition telle que pratiquée dans le canton de Vaud n’est manifestement pas en adéquation avec les attentes de la population.

Le 23 septembre 2020, le Grand Conseil vaudois a accepté un postulat déposé par le député Aurélien Clerc intitulé « Incitons les personnes actives à épargner pour leur retraite ! » (20_POS_10). Ce postulat suggère que le taux spécial mentionné à l’article 49 LI soit diminué d’un tiers à un cinquième.
Impôts prévus en 2022 dans les chefs-lieux des cantons en cas de retrait d’un capital de 500'000 francs (état au 14 mai 2021) :
impôts retrait capital 2022 Vaud
Rejoignez notre action
Case postale 1215
1001 Lausanne
info@vachealait.ch
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram